Programme Municipales 2014 pour Paris

Municipales 2014

Présentation

equipe fn basilique sacre coeur

Préambule

Désigné par Marine Le Pen, il m’appartient avec les dix-neuf autres têtes de liste de mener la « campagne de Paris », ville que l’on dit imperméable à nos idées.

C’est donc un défi peut être, un combat assurément, mais comme le disait le Maréchal Joffre, « les seuls combats perdus d’avance sont ceux que l’on ne mène pas ».

Paris « Capitale de la France » mérite évidemment ce combat pour réaliser le changement et l’affranchir de cet éternel duel entre tenants de la pensée unique.

Paris, ville capitale politique, capitale culturelle et scientifique, capitale économique, doit offrir un réel débat démocratique aux Parisiennes et Parisiens sur les grandes orientations de leur vie quotidienne mais aussi sur la gouvernance future de leur Ville Il leur faut entendre une autre voix sur le « Grand Bazar » qu’est le Grand Paris voté récemment et promulgué prochainement.

Paris, cité croupion, affaiblie par la superposition de différentes structures administratives et politiques héritées du passé, verra demain son Maire réduit un peu plus à un rôle de potiche avec la création du Grand Paris, monstre technocratique crée en catimini , sans consultation des Parisiens et des Franciliens.

Dépouillé de ses pouvoirs les plus élémentaires comme ceux de l’aménagement de l’espace urbain, du logement, du développement économique mais encore de ses compétences budgétaires, le Maire de Paris sera noyé dans le Grand Paris.

En effet il n’aura aucune mainmise sur des dépenses publiques exponentielles liées à la création d’un Conseil de la métropole composé au minimum de 350 élus et d’une nouvelle administration qu’il faudra financer.

Ce « machin » comme dirait de Gaulle, ne servant d’ailleurs qu’à masquer l’échec de la politique municipale et régionale de Delanoë et de son héritière au fauteuil de Maire de Paris, Madame Anne Hidalgo.

Le nouveau Maire de Paris ne devra donc de ne montrer aucune connivence avec les pouvoirs de l’Etat, au contraire de Messieurs Chirac et Delanoë qui ont toujours cédé devant eux. Aujour d ‘hui, Il est encore moins question, pour le couple Delanoë-Hidalgo de mettre en difficulté le gouvernement, le ministre de l’Intérieur, le Préfet de police…

 

 

 

Au contraire, le nouveau Maire de Paris doit être, si besoin est, un maire de rupture avec cette politique ancienne et doit s’opposer aux pouvoirs publics dans l’intérêt de Paris et des Parisiens.

Par exemple puisque le Maire de Paris ne peut lui-même, pour le moment, mettre en œuvre la tolérance zéro, il doit harceler les pouvoirs publics pour que ceux ci l’appliquent : tolérance zéro pour les incivilités, tolérance zéro pour la saleté, tolérance zéro pour les comportements qui pourrissent la vie des voisins, tolérance zéro évidemment pour les délits et pour les crimes.

Mon ambition est donc de réveiller Paris, restaurer son image et libérer son énergie :

➢ Réveiller Paris en replaçant Paris en tête des grandes Capitales européenne et mondiale dans les domaines de la qualité de vie, de l’économie et de l’éducation alors qu’elle est aujourd’hui loin derrière les grandes villes européennes ou américaines telles que Düsseldorf, Francfort, Vienne, Munich, Vancouver et San Francisco,
Le classement PISA reflète l’abandon pour nos jeunes des repères tant scolaires que parentaux y compris à Paris , affaiblissement masqué par la réputation de quelques grands lycées dont l’excellence est menacée par la volonté du gouvernement de mettre fin aux classes prépa et aux grandes écoles.

➢ Restaurer l’image de Paris en substituant au « vivre ensemble » qui, au fil du temps couvre les incivilités les plus diverses, « le savoir vivre » qui, par son exigence de conduite et de respect à l’égard de l’autre, apporte paix sociale et douceur de vivre : en prônant la tolérance zéro dans les transports en commun où les incivilités s’affichent au grand jour, dans les rapports de voisinage, en combattant la saleté qui fait de Paris la ville surnommée la « Poubelle- land » des grandes capitales européenne.

➢ Libérer les énergies en ouvrant la porte aux investisseurs, en dynamisant un pôle culturel qui s’affaiblit tous les jours au profit de New-York, Londres et Shanghai, en renforçant l’innovation, en soutenant nos entreprises et notamment nos commerçants et artisans qui sont depuis le Moyen Age la force vive de la Capitale, en faisant de l’amélioration des transports et des déplacements une véritable priorité.

Je m’honore d’être Artésien et Picard par mes origines, mais je suis né à Paris (15ème). Je me suis inscrit comme avocat au barreau de Paris en 1974.
Je souhaite mettre le « bon sens » acquis par mes mandats d’élu de terrain au service des parisiennes et des Parisiens.

Ma vie de père de famille m’a particulièrement sensibilisé aux problèmes des familles de Paris et je souhaite donc réorganiser sans tarder la réforme des rythmes scolaires.

Car ma priorité essentielle, c’est de m’attacher à restaurer une véritable politique de la Ville c’est à dire de permettre à tous les Parisiens, de toutes les générations, de toutes conditions de pouvoir se loger, travailler dans leur Ville.

Cette priorité essentielle doit s’articuler autour d’axes essentiels :

Trouver des ressources sans augmenter les impôts en mettant fins aux dépenses de prestige et aux gaspillages innombrables comme les subventions aux associations ainsi qu’aux aides aux immigrants clandestins
Privilégier les dépenses d’équipement et de proximité, étendre les horaires de certains services aux usagers, ouvrant les crèches en priorité aux parents qui travaillent et ce quel que soit leur revenu et non selon le dogme de la socialisation.

Orienter les efforts sur la défense des familles et le maintien des classes moyennes chassées de Paris par une ville dont le coût de la vie est l’un des plus élevé du monde en raison notamment du prix des logements et des dispositifs scandaleux des surloyers, conséquences des lois Borloo et Boutin.

Favoriser le cadre de vie des étudiants pour qu’ils puissent étudier en toute sérénité, tout en améliorant la situation de nos ainés qui ont besoin de solidarité et d’entraide en favorisant la création d’immeubles inter générationnels dans chaque quartier de Paris, ouverts aux handicapés qui méritent de la Capitale de la France un réel effort d’insertion.

Il s’agit de mettre en place les bases d’un renouveau de Paris qui devra prendre sa place dans le grand courant de réformes qu’annoncent les succès à venir du rassemblement Bleu Marine .

Cela est désormais possible. Mes rencontres quotidiennes sur le terrain avec les Parisiennes et les Parisiens confirment cette volonté de changement.

Car les Parisiennes et les Parisiens en ont assez de la gestion communautariste de la Ville, tiraillée au gré des pressions contradictoires de groupes d’intérêts égoïstes.

Je suis l’interprète des habitants de Paris, des citoyens de la Ville de Paris, de ce « peuple silencieux » toujours oublié ,afin de lui donner enfin la voix au chapitre .
Merci de votre confiance, mobilisons nous pour la victoire.

Wallerand de SAINT JUST

Le programme en

17 thèmes