Le FN parisien s’engage contre la fermeture des voies sur berge

14 Sep Le FN parisien s’engage contre la fermeture des voies sur berge

Communiqué de presse de Wallerand de Saint Just, Secrétaire départemental de la fédération FN de Paris

Les militants franciliens du Front National étaient dans les bouchons des quais de Seine hier 13 septembre 2016 en fin d’après-midi pour partager avec les automobilistes leur colère face au rallongement extraordinaire de leur temps de parcours, consécutif à la fermeture des voies sur berge de la rive droite. Une mesure dont le Front National dénonce le caractère aussi politicien qu’inefficace.

Politicien, car la série de mesures anti automobile de la mairie de Paris, au mépris de ceux qui travaillent avec leurs véhicules et des banlieusards obligés de passer par la capitale, n’est là que pour satisfaire une minorité d’élus écologistes, sans lesquels Anne Hidalgo n’a pas de majorité au Conseil de Paris.

Inefficace, car, si la pollution atmosphérique est bien un problème en Ile-de-France, Airparif nous apprend qu’elle est, pour 92%, étrangère au trafic routier. Qui plus est, l’air pollué ne s’arrête pas aux frontières du périphérique et il n’est pas certain que les 340 km de bouchons quotidiens supplémentaires prévus par le rapport d’étude officiel suite à cette fermeture, soient très bénéfiques pour l’environnement.

Solidaires de ceux qui travaillent et des familles et n’ont pas d’alternative à la voiture, les militants du Front National, emmenés par Aurélien Legrand, ont distribué notre tract le long des bouchons quotidiens pour dénoncer cette nouvelle mascarade.

bouchons_voies_sur_berge

Pas de commentaires

Nous sommes désolés, mais les commentaires sont fermés pour le moment.