Budget participatif, parodie de démocratie

05 Oct Budget participatif, parodie de démocratie

Communiqué de Wallerand de SAINT JUST, Secrétaire départemental du Front National de Paris et Président du groupe FN – IDF Bleu Marine au Conseil régional d’Île-de-France

Anne Hidalgo fait encore une fois semblant de jouer le jeu de la démocratie en révélant aujourd’hui les résultats de son budget participatif. Un sujet que le Front National parisien connaît bien pour y avoir participé l’année de son lancement et avoir pu constater par l’exemple qu’il n’était qu’une parodie de démocratie, ne portant que sur l’accessoire et mettant en avant des projets dans tous les cas déjà plus ou moins actés.

L ‘édition de cette année, et la communication de la mairie de Paris, sont riches en enseignements quant à l’hypocrisie de la gauche parisienne. Ainsi s’enorgueillit-on à l’Hôtel de ville de la participation importante des quartiers populaires de la capitale. Ces mêmes quartiers dont les habitants ne peuvent plus avoir de voiture parce qu’elles sont interdites car trop anciennes, qui voient se reporter toute la pollution générée par la fermeture à la circulation des riches quartiers centraux ou encore où on installe des migrants ajoutant ainsi encore un peu plus à l’insécurité et à la précarité ambiante.

Cette participation populaire montre cependant la soif de démocratie de nos concitoyens, en particulier les plus modestes, prêts à s’exprimer pour peu qu’on leur demande leur avis. C’est justement ce que propose régulièrement le Front National à Paris, non pas pour choisir la couleur des bancs du square, mais bien sur des vrais sujets de sociétés, à l’exemple de la fermeture des voies sur berge ou de l’ouverture d’une jungle pour migrants. C’est cela la démocratie, madame Hidalgo, la vraie, pas le hochet qu’on donne au peuple pendant qu’on fait sa cuisine en coulisse.

Pas de commentaires

Nous sommes désolés, mais les commentaires sont fermés pour le moment.